Le kebab pour apprécier les saveurs ottomanes et orientales

Texte

Le kebab est un plat de viande tranchée en fines lamelles que l’on a embrochée auparavant pour la griller. Dégusté dans une assiette ou en sandwich dans du pain turc ou libanais, le kebab est un plat particulièrement savoureux qui sent bon l’Orient.

Un bon kebab, c’est d’abord une bonne viande d’agneau, de mouton, de veau, de bœuf, de dinde ou de poulet découpée en tranches très fines. Une viande qui, avant d’être embrochée et grillée, s’est attendrie dans sa marinade, un mélange d’huile d’olive, d’herbes aromatiques et d’épices pour lui donner encore plus de saveur. Le fameux döner kebab, hissé au rang de plat national turc, doit son goût si particulier au lait ajouté à la marinade.

Le kebab et ses multiples déclinaisons

La recette de döner kebab la plus aboutie, et sans doute la plus raffinée, est celle inventée au XIXème siècle par un cuisinier de Bursa en Turquie - dont le restaurant, l’Iskender, existe toujours. L’iskender kebab est fait avec des fines lamelles de mouton déposées, une fois bien rôties et parfaitement caramélisées, sur des morceaux de pide (pain turc) nappés de sauce tomate et recouverts de poivrons verts. Le tout est arrosé de beurre chaud et de yaourt. Un plat riche et délicieux, véritable régal pour les yeux et le palais !

Le döner kebab

S’il est difficile de cuisiner un vrai döner kebab sans la célèbre rôtissoire à broche verticale, chacun peut s’en approcher en faisant mariner la viande pendant toute une nuit, avant de faire la faire revenir, coupée en lanières, à feu vif dans une poêle avec des tomates concassées.  Pour la sauce blanche, le yaourt à la grecque étalé sur des tranches de pain de campagne légèrement toastées, à défaut de pide, sera  parfait. Quelques poivrons rouges et verts marinés compléteront l’assiette en lui apportant de belles couleurs.

Le shish kebab, spécialité grecque, est, quant à lui, composé petites boulettes de viande hachée d'agneau très parfumées et plus ou moins épicées. Cousine de l’iskender kebab, ces boulettes sont servies recouvertes de crème fraîche ou de yaourt, de sauce tomate et de poivrons marinés.

Le shish kebab

Dans les cuisines juive et libanaise, le döner kebab, appelé shawarma, est servi dans les fameux pains pita. La viande est accompagnée de houmous, de crème d’ail, de taboulé de persil et de crudités qui lui apportent de la fraîcheur, ainsi que de navets marinés qui lui confèrent une délicieuse pointe d’acidité. Le tout est passé au gril quelques minutes pour faire dorer légèrement le pain et réchauffer le sandwich.

Une épée en guise de broche à rôtir

En arabe, le mot kebab signifie « brochette » ou « boulette de viande ». Le kebab dont on se régale aujourd’hui aurait été inventé au Moyen-âge par les soldats ottomans qui, en campagne, utilisaient leurs épées pour embrocher la viande et la faire rôtir sur un feu de bois. Qu’il s’agisse d’une légende ou d’une réalité historique, on trouve la trace des premiers kebabs dès le XIème siècle dans les traités culinaires turcs. Il faudra cependant attendre le XIXème siècle pour qu’un cuisinier turc ait l'idée géniale de retourner la broche à la verticale. Et c’est Mehmet Aygun, un Turc émigré en Allemagne, qui a popularisé  le kebab que l’on peut aujourd’hui déguster partout en Europe.

Les brochettes kebab

Les recettes de kebab « maison »

Il est très facile de réaliser un excellent kebab maison sans avoir la véritable broche verticale que l’on voit dans tous les restaurants à kebab. Il suffit de poêler de fines lamelles de viande après les avoir fait mariner comme il convient. Essayer l’une de nos recettes pour étonner vos amis et ... vos enfants