Les consommateurs et la qualité sanitaire

Texte

Si les étapes de production sont contrôlées par les services de l'Etat, le consommateur est le seul garant de quelques règles simples en matière d'hygiène. Il est le dernier maillon de la chaîne alimentaire et doit être vigilant pour poursuivre jusqu'à la cuisine les efforts menés en amont par les professionnels de la filière viande.

 

La chaîne du froid

La chaîne du froid, c’est le maintien des aliments à une température basse, leur permettant de conserver leurs qualités nutritionnelles, organoleptiques et sanitaires, du lieu de production jusque dans l’assiette.

En cas de rupture de la chaîne du froid, l’élévation de la température peut entraîner la prolifération de micro-organismes et rendre alors le produit impropre à la consommation.

Les consommateurs et la qualité sanitaire

 

Quelques conseils simples pour conserver les qualités de la viande

  • Les produits réfrigérés, comme la viande, doivent être achetés en dernier. Après l’achat, il est conseillé de rentrer rapidement chez soi pour ranger la viande dans son réfrigérateur (ou congélateur).
  • L’artisan boucher emballe la viande dans un papier spécialement conçu pour sa conservation. Il est recommandé de prévoir un sac isotherme pour le transport du point de vente jusque chez soi.
  • La viande doit être placée dans la partie la plus froide du réfrigérateur, entre 0°C et 4°C.
  • Achetée chez l’artisan-boucher, la viande se conserve 3 à 4 jours au réfrigérateur, dans son papier d’origine. La viande hachée préparée à la demande par le boucher doit, au contraire, être consommée le jour de l’achat.
  • Pour les barquettes conditionnées, il faut toujours respecter la date limite de consommation (DLC) exprimée par la mention "à consommer jusqu’au…".
 

Ranger son réfrigérateur

Les consommateurs et la qualité sanitaire ranger son réfrigérateur

 

Enfin, consultez la notice de votre appareil pour connaître la zone la plus froide.

 

L’hygiène de la cuisine

La cuisine est la pièce la plus souvent fréquentée par toute la famille. Elle nécessite une attention particulière en matière d’hygiène, que ce soit à l’égard des plans de travail, des ustensiles, et des aliments. Par exemple, la chaleur et l'humidité qui règnent habituellement dans la cuisine favorisent le développement de micro-organismes sur un plan de travail mal nettoyé.

Les consommateurs et la qualité sanitaire

Parmi leurs nombreux conseils, les professionnels de santé recommandent aux femmes enceintes non immunisées contre la toxoplasmose, notamment de manger la viande bien cuite ou préalablement congelée.

Les viandes hachées destinées aux personnes sensibles (personnes âgées et jeunes enfants), doivent impérativement être cuites à coeur pour assurer la destruction des micro-organismes.

 

Les règles d’or de l'hygiène

  • Toujours bien se laver les mains avant de préparer le repas.
  • Plan de travail, évier, égouttoir et table doivent être nettoyés avant et après usage.
  • Ne pas préparer en même temps des aliments souillés (légumes non épluchés et non lavés comme les pommes de terre, les carottes, les oignons, ...) et des produits sensibles tels que les viandes.
  • Avant une nouvelle utilisation, bien nettoyer les ustensiles de cuisine qui ont servi à préparer des aliments crus.
  • Eviter tout contact entre les produits crus et les aliments cuits plus fragiles. Les aliments encore trop chauds ne doivent pas être placés directement dans le réfrigérateur.
  • Les restes doivent être recouverts d'un film alimentaire puis être consommés rapidement.

Les consommateurs et la qualité sanitaire