L'agneau, le rendez-vous pascal

Texte

Si en France, nous consommons de l’agneau tout au long de l’année, nous en mangeons 5 fois plus pendant la semaine pascale.

Pourquoi ce « rendez-vous » avec l'agneau ?

 

L'agneau, le rendez-vous pascal

 

Cette tradition s’explique par les religions juive et chrétienne.

La Pâque juive, Pessa'h, commémore la libération de l’esclavage des hébreux en Egypte. Cette libération fut précédée de la dixième plaie qui frappa le pays : «  [...] tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte [...] ».  Les familles hébraïques demandèrent alors à Dieu d'épargner leur premier né en marquant le linteau et les montants de la porte de leur maison du sang d’un agneau. Cet agneau fut ensuite consommé à la hâte avant l’Exode.
Les juifs continuent à célébrer la Pâque en mangeant de l’agneau accompagné de pain azyme et d’herbes amères.

Pour les Chrétiens, la fête de Pâques commémore la crucifixion du Christ lors du Vendredi Saint et sa résurrection trois jours après.
A l'occasion de cette fête les chrétiens mangent de l’agneau, symbole de l'innocence et de la pureté, tel le Christ - l’agneau de Dieu - qui enlève les péchés du monde par sa mort et sa résurrection.

A noter que le mois pascal coïncide avec début de la période de maturité des agneaux … que l’on pourra déguster jusqu’à la fin de l’été. Alors Gigot, navarin, épaule, carré … La tradition de l'agneau pascal est toujours à l'honneur aujourd’hui.