Le steak haché : tendreté et saveur au menu

Texte

Le steak haché est l’ami des petits et des grands, gastronomes ou adeptes de la cuisine facile ! Simple et rapide à cuisiner, il peut se déguster tel quel, juste grillé ou poêlé. Le steak haché se prête aussi à de multiples fantaisies culinaires pour régaler toute la famille.

Le steak haché : tendresse et saveur au menu

Une saveur unique

N’est pas steak haché qui veut ! Si le steak haché, c’est de la viande hachée mise en forme de galette, cette « viande hachée » doit répondre à une règle simple : être exclusivement composée de viande autrement dit du muscle du bœuf (ou du cheval), et de son gras (de 3 à 20%), sans aucun apport extérieur. C’est peut-être là le secret de son succès, plus encore que sa texture ou sa facilité de préparation.

Tartare ou cuit, le steak haché s’adapte à toutes les cuissons

Si le steak haché s’est définitivement imposé dans les assiettes, c’est aussi parce qu’il peut être dégusté sous des formes très variées. Il y en a pour tous les goûts !

Tartare ou cuit, le steak haché s’adapte à toutes les cuissons

Quand il n’est pas savouré cru (dans des tartares revisités à l’infini), le steak haché peut être poêlé ou grillé : au barbecue, au gril, au four ou en pierrade.

Toutes les cuissons sont possibles avec le steak haché :

  • « Bleu », laviande reste très tendre, aucun jus ne s'en écoule sous la pression d'un doigt.
  • « Saignant »,la cuisson de la seconde face doit être prolongée jusqu'au moment où apparaît un joli jus rosé.
  • Pour le cuire « à point », il faut le laisser dans la poêle ou sur le gril,jusqu’à ce que ce jus se transforme en appétissantes gouttelettes.
  • Et si on le veut « bien cuit », il faut attendre l'apparition d'un jus un peu plus foncé à sa surface.

Même si vous optez pour une cuisson à la poêle, inutile d’abuser de l’apport de matières grasses. Bien au contraire : une petite partie des lipides situés en surface de la viande fondra sous l'effet de la chaleur et viendra s’ajouter à la matière grasse.

Les meilleures recettes de steak haché

Le steak haché peut être cuisiné de multiples façons. Là encore, pas de limites pour un steak haché maison qui réponde à vos goûts !
Une simple tranche de fromage fondue, que ce soit du fromage de chèvre, du cheddar, du cantal, du bleu d’Auvergne ou du roquefort, suffira à sublimer un simple steak haché.
On l’aime aussi en « escalope cordon-bleu » : le fromage est alors glissé entre deux tranches fines de steak haché.
Il est aussi fréquemment servi accompagné d’un œuf au plat, pour réaliser le fameux « œuf à cheval ». Avec le steak haché, il suffit de laisser libre cours à son imagination !

Les meilleures recettes de steak haché

8  recettes de steak haché simples, rapides et gourmandes

Quelques recommandations de conservation du steak haché

Pour bien apprécier un steak haché, il est impératif de respecter des règles d’hygiène simples mais essentielles depuis l’achat du steak haché jusqu’à sa préparation.

Vendu dans les rayons libre-service des magasins, le steak haché est présenté en barquette filmée. Il est impératif que l’emballage indique son origine, sa date de préparation, son poids, son taux de matières grasses, son numéro de lot et, évidemment, sa date limite de consommation - à respecter scrupuleusement.

Acheté à la demande, auprès d’un boucher artisanal ou du boucher d’une grande surface, un steak haché sera conservé dans la partie la plus froide du réfrigérateur et devra être utilisé dans les douze heures.

Un peu d’histoire

S’il est aujourd’hui un classique incontournable, il n’en a pas toujours été ainsi.

Avant de devenir du « steak haché », la viande hachée (plus souvent de porc ou de gibier) a longtemps été cantonnée aux farces. Les Romains adoraient les hachis, farces, boulettes et autres paupiettes, particulièrement pratiques à déguster… allongé.

Si au Moyen-âge, les pâtissiers et leurs pâtés ont fait les grandes heures de la viande hachée, c’est finalement grâce à la viande chevaline que le steak haché va acquérir ses lettres de noblesse.
À partir du XIXe siècle, la viande de cheval est enfin autorisée à la consommation. Il s’agissait alors de permettre aux ouvriers d’accéder à moindre prix aux protéines carnées. Les bouchers ont alors eu l’idée géniale de hacher la viande afin de pouvoir la vendre plus facilement.

Steak haché de boeuf au lait de coco

Mais c’est au XXe siècle que le steak haché va définitivement s’imposer. D’abord pour constituer des réserves durant les guerres, les services des armées ont haché, portionné et congelé la viande de cheval pour approvisionner les soldats.

Second tournant décisif : dans les années 1960, les femmes se sont éloignées de leur cuisine et ont commencé à bouder les plats - très longuement - mijotés. Alors quels débouchés pour les morceaux nécessitant de longues heures de cuisson ? Là encore, la solution a été de hacher de la viande.

Avec le steak haché, les viandes à bouillir sont devenues des viandes à griller. Et voilà le début d’une véritable success story