Le steak tartare à dévorer tout cru

Texte

Le mot « tartare » sert aujourd’hui à désigner tout plat composé d’aliments crus, hachés ou coupés en fines brunoises et fortement assaisonnés. Mais le steak tartare authentique, le vrai, est préparé à base de viande !

Les ingrédients indispensables du steak tartare

La mode du cru a envahi les assiettes. Qu’il soit de bœuf, cheval, veau, agneau, cerf, biche et même bison... le tartare est partout. Dégusté au restaurant ou chez soi, le tartare est un met particulièrement prisé par les amateurs de viande rouge, friands du goût unique de la viande crue parfaitement relevée par l’assaisonnement. On précisera cependant que l’appellation « steak tartare » est réservée au bœuf et à la viande chevaline. D’ailleurs, les puristes aiment à rappeler que le vrai tartare est forcément réalisée avec du cheval. Mais il n’est pas ici question de quelconques querelles de chapelle et un tartare de veau, d’agneau ou même de chevreau sont tout à fait aussi appréciables.

Les ingrédients indispensables du steak tartare

Un steak tartare digne de ce nom doit être taillé au couteau, une technique qui demande non seulement beaucoup de dextérité mais aussi une lame parfaitement aiguisée. Mais, le plus simple reste de le faire hacher par son boucher.  

Câpres entières ou cornichons coupés en en fines brunoises, oignon haché, moutarde, huile, anchois, persil frais, jus de citron, sauce Worcestershire et Tabasco sont les ingrédients de base pour réussir un tartare classique.  

L’assaisonnement doit se faire au moment du service car les sauces vinaigrées ont pour effet de durcir et d’oxyder la viande et d’en altérer la couleur. Pour y remédier, une astuce simple : toujours commencer l’assaisonnement en ajoutant l’huile. Elle forme une fine couche protectrice qui empêche les autres ingrédients de pénétrer les fibres de la viande. On obtient ainsi une texture et un goût parfaits.

Par ailleurs, la viande hachée étant un produit fragile par nature, il est évidemment indispensable de respecter la chaîne de froid. Elle doit ainsi toujours être maintenue à 4°C. La prudence recommande de la conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de sa préparation. Quand il fait très chaud, l’idéal est de la mettre dans un saladier, lui même déposé sur un lit de glace pour s’assurer que la viande demeure froide. Elle gardera ainsi non seulement sa fraîcheur mais aussi toute sa saveur.

Les recettes de steak tartare du site La viande :

Le tartare, un plat international

Des déclinaisons internationales

En Belgique, où le steak tartare a été baptisé « filet américain », on y ajoute de la mayonnaise.
En France, on préfère le servir avec un jaune d’œuf cru posé dessus.

Dans sa version italienne, le basilic remplace le persil et les copeaux de parmesan ajoutés apportent cette touche si particulière, à la fois fruitée et typée.

Mais il n’y a pas qu’en Europe qu’on mange de la viande crue hachée. En Éthiopie, le « kitfo » est composé de bœuf cru coupé au couteau, épicé avec une poudre de chili et enrobé de beurre clarifié. En Corée, le « yukhoe » ressemble trait pour trait à notre steak tartare, seul son assaisonnement diffère. La sauce soja remplace, dans cette version, la Worcestershire, tandis que la ciboule ou la coriandre remplacent le persil. On y ajoute de l’ail, de l’huile et des graines de sésame, de la poire, du gochujang - condiment particulièrement épicé à base de piment rouge - et du sucre.

  • Voir le livre « Tartares au couteau » de Jean-Guillaume Dufour pour tous ses bons conseils sur le choix de la viande et les techniques de découpe.

Le tartare une origine guerrière

Une origine guerrière

Selon la légende, le tartare doit son nom aux guerriers d’Attila. Cet ancien peuple nomade avait pour habitude de vivre et de dormir dehors et de refuser toute nourriture cuite. Pour attendrir la viande et la rendre mangeable même crue, les cavaliers la plaçaient entre leurs cuisses et les flancs de leur cheval d'où l'origine du steak tartare...
C’est en s’inspirant de cette légende que Jules Vernes aurait inventé cette recette pour ajouter une touche locale aux aventures de Michel Strogoff. Et c’est d’ailleurs en mémoire du héros du roman que steak tartare est devenu un incontournable de la carte du restaurant Jules-Verne de la Tour Eiffel.