Les Limousines de Stéphane, éleveur en Corrèze

La Limousine est une des races à viande les plus connues et les plus répandues. On en trouve bien sûr en Limousin, mais aussi un peu partout en France et dans le monde. Stéphane, lui, adore son métier d’éleveur, et il est très fier de la viande qu’il produit.

Une vache racée

La vache Limousine est de couleur marron (froment vif), plus claire sous le ventre, autour des yeux et du mufle. Ses muqueuses sont d’un rose très clair. Ses cornes, légèrement relevées à leur extrémité, sont blondes. Son ossature et très fine, ce qui implique de bons rendements en boucherie. C’est une vache qui a beaucoup de caractère, mais pour Stéphane, cela fait partie de son charme.

Une race bovine faite pour la Corrèze

En Corrèze, la nature n’est pas toujours clémente. Les terres sont particulièrement acides et il est difficile d’y faire pousser autre chose que de l’herbe. Les hivers peuvent être rugueux. La race Limousine s’est adaptée à ce milieu où seul l’élevage trouve des conditions favorables. Pour Stéphane, elle a même tout pour être bien : « Le trèfle blanc, qu’elle affectionne, pousse naturellement, les nombreux arbres forment des haies qui l’abritent du vent et lui font de l’ombre lors des fortes chaleurs. Nos vaches ne boivent que de l’eau de source que l’on trouve un peu partout sur l’exploitation ».

De la bonne herbe tous les jours

Pendant 8 à 9 mois, selon les conditions météo, les vaches sont dans les prés. Durant toute cette période, elles se nourrissent uniquement d’herbes, de fleurs et de trèfles. Et tous les 8 jours, elles changent de champ car l’herbe doit être toujours d’excellente qualité. En effet, plus l’herbe est jeune et tendre, et plus la valeur nutritive est importante. Quand arrive décembre, l’herbe ne pousse plus, et le troupeau rentre en stabulation pendant 4 mois. Il se nourrit alors de foin et d’un peu de céréales, tous produits sur l’exploitation.

Les Limousines, une histoire de famille

Stéphane s’est installé en 1996 en reprenant l’exploitation de ses parents et la ferme d’un ancien voisin. Il connait le prénom des 140 mères qu’il élève, et il peut les reconnaître à 200 mètres de distance, rien qu’à leur démarche. Il apprécie de travailler tous les jours en pleine nature, sans contrainte, au milieu de ses vaches Limousine. Son jeune fils reprendra peut-être les rênes de l’exploitation, lorsqu’il aura fini ses études et se sentira prêt.

Le bonheur est dans le pré

Pour Stéphane, la race Limousine est une des meilleures races en matière de goût. Elle arrive d’ailleurs souvent parmi les toutes premières lors des concours. Mais Stéphane pense aussi que si sa viande est bonne, si elle est si demandée, c’est aussi parce qu’il traite bien ses vaches, et qu’il leur accorde beaucoup d’attention, tous les jours de l’année.

Le bonheur est dans le pré. En Corrèze.