Filet de boeuf

Collier Basses côtes Entrecôte et côte de bœuf Faux-filet Filet de bœuf Rumsteck Queue de bœuf Gîte à la noix, rond de gîte Tende de tranche / Poire / Merlan Gîte à la noix, rond de gîte Plat de tranche / Rond de tranche / Mouvant Plat de tranche / Rond de tranche / Mouvant Gîte (Jarret arrière) Aiguillette baronne Onglet de bœuf Hampe de bœuf Bavette d'aloyau Bavette de flanchet Flanchet Plat-de-côtes de bœuf Tendron / Milieu de Poitrine Gros bout de Poitrine Macreuse à bifteck Paleron Jumeau à bifteck Macreuse à pot-au-feu Jumeau à pot-au-feu
Texte

 

Conseils de Cuisson

Le filet de bœuf est un morceau de choix, à poêler ou à rôtir. Sa cuisson exige certaines précautions. Sa viande est particulièrement maigre, elle s’assèche et durcit  donc facilement si sa cuisson n’est pas maitrisée : chaleur trop vive ou temps de cuisson prolongé.

Coupé en tranches épaisses, tournedos entouré d’une barde ou Chateaubriand, il doit être colorer à feu vif et des deux côtés dans une poêle avec un peu de matière grasse afin de saisir la surface et caraméliser les sucs pour former une croûte qui le protégera tout le long de sa cuisson à feu plus modéré : 2 à 4 minutes par face. Ensuite, accompagnez-le d’une sauce béarnaise ou d’une tranche de foie gras poêlée pour un tournedos Rossini.

Cuisiné en rôti, il doit impérativement être entouré d’une barde qui le protégera efficacement de la chaleur du four et que vous pourrez ôter 5 minutes avant la fin de la cuisson pour qu’il soit uniformément coloré.

Pensez également à ne pas le cuire directement à la sortie du réfrigérateur : laissez-la quelques temps se remettre à température ambiante pour éviter qu’un choc thermique se produise au moment de la cuisson, ce qui risque de contracter les fibres musculaires et durcir la viande. De même, un petit temps de repos sous une feuille de papier aluminium permettra à la viande de se détendre, à la chaleur de se répartir uniformément avec pour résultat une viande encore plus tendre.

Conseils d'achat

Le filet peut s'acheter entier pour un rôti. La pointe est retirée afin d'obtenir un rôti de diamètre uniforme pour une cuisson régulière.
La tête du filet peut être gardée pour le rôti ou découpée en steaks de 2 à 2,5 cm d'épaisseur.Le boucher peut tailler dans la pointe de petits tournedos de 6 à 8 cm de diamètre mais de bonne épaisseur ou encore des steaks.
Le vrai tournedos ne se découpe que dans le filet. Il est le plus souvent bardé et ficelé, mais ce n'est pas indispensable. S'il est pris dans un autre morceau de boeuf, il est appelé "façon tournedos" et doit être suivi du nom du morceau utilisé.
Il faut compter de 120 à 150 g de viande par personne.

Conseils de conservation

Le filet de boeuf se conserve, au réfrigérateur dans sa partie la plus froide, de 2 à 3 jours dans son emballage d'origine, papier parchemin du boucher ou barquette.
Pour décongeler un filet de boeuf d'un kilo, compter une nuit au réfrigérateur ou 13 mn au micro-ondes suivies de 30 mn de repos : ne jamais poursuivre une décongélation à coeur au micro-ondes, ce afin d'éviter un début de cuisson.
Tenir compte du temps de repos après décongélation, celui-ci permet à la viande de poursuivre sa décongélation.

Morceau

Le filet de boeuf est un muscle statique qui joue le rôle d'amortisseur entre les vertèbres lombaires de l'animal, sous lesquelles il est situé, et son appareil digestif. De ce fait, c'est un morceau très tendre mais il n'est pas des plus goûteux. Tout en longueur et cylindrique, il se compose de trois parties : la pointe ou la queue, le coeur et la tête formée de petits muscles légèrement décollés. Un filet de boeuf entier, et non paré, pèse entre 3 et 4 kg.
Le filet de boeuf mignon est un autre muscle. Situé à l'intérieur de la cage thoracique, le long des premières vertèbres dorsales, il peut être, à condition d'être convenablement paré par le boucher, vendu comme bifteck. Mais il est le plus souvent utilisé dans les daubes et les bourguignons.

Anecdote

Le filet fut appelé ainsi parce qu'il était, à l'origine, livré roulé et entouré de fils. En anglais, "fillet" signifie bandelettes et viande roulée.

Historique

On ne connaît pas l'origine exacte du mot "tournedos". La plus connue fait état d'une sanction, autrefois répandue sur les Halles Centrales de Paris, à l'encontre de certains bouchers. Les commerçants dont la marchandise n'était pas très fraîche étaient obligés de tourner le dos aux allées centrales. C'est ainsi que les morceaux de viande restés à la vente prirent le nom de tournedos.
Aujourd'hui, seul un morceau pris dans le filet peut prétendre à l'appelation "tournedos".
Chateubriand est le terme culinaire donné, en 1856, par Montmirail, cuisinier de l'illustre écrivain, à une tranche de coeur de filet de 3 à 4 cm d'épaisseur.

Filet de boeuf

 


Lire aussi