Le flux RSS

Quel vin boire avec des tripoux de fraise de veau

Thématique: 
Cuisine et Achat
Emission: 
Que boire avec la viande ?

Ma sélection

Pour accompagner des tripoux de fraise de veau je recommande un vin blanc sec de Loire : un sauvignon de Sancerre.

Les défis des tripous

Voilà un plat qui m’évoque immédiatement les restaurants de Rungis au petit matin. Les tripoux font vraiment partie de l’ADN des fournisseurs d’abats.

Qu’ils viennent d’Auvergne ou d’Aveyron, les produits tripiers mijotent pendant de longues heures, souvent agrémentés de légumes, d’un bouquet garni, voire de quelques épices telles que des clous de girofles. Outre sa texture, ce plat traditionnel se caractérise par son goût très prononcé, auquel il faudra que le vin apporte du répondant.

Quels accords mets-vins avec des tripoux de fraise de veau ?

Je recommande, pour accompagner les tripoux, un vin blanc sec de la Loire, par exemple un Sancerre, en sauvignon. Ce vin est particulièrement adapté si on le déguste en suivant la tradition, c’est-à-dire le matin de bonne heure après avoir bien travaillé ! Le Sancerre dispose en effet d’une puissance aromatique capable de répondre à celle du plat, avec une belle acidité qui viendra opportunément rafraîchir le palais.

Il peut également être intéressant de servir les tripous avec un rouge du sud-ouest, comme un Cahors cépage malbec ou un Bergerac : des vins tanniques, puissants, qui possèdent eux aussi un côté rustique, très cohérent avec la préparation.

De manière générale, ce plat canaille pourra s’accommoder de petites cuvées, voire de vins naturels, auxquels peu (ou pas) de souffre aura été ajouté lors de la mise en bouteille. Fragiles car non protégés par le souffre, ces vins développent des notes aromatiques légèrement animales à l’ouverture. Mis en carafe pendant à peu près une heure, ils retrouveront un aspect beaucoup plus fruité, adapté à la dégustation des tripous.  

A éviter !

Je déconseille les vins rosés ou trop légers qui présentent une puissance insuffisante par rapport à celle du plat.

Caroline Furstoss, sommelière.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Vidéos similaires :

Toutes les vidéos :